top of page

Carnet de voyage...

Banière.png
  • Edouard & Claire

La Cappadoce loin des touristes

Aussi beaux que peuvent paraître certaines lieux, certains paysages ou monuments, dès qu'il y a du monde, des touristes en quête du meilleur selfie, trop de bruits, ça me gâche la découverte de ces endroits. Alors même s'il ya des "incontournables" en voyage aux yeux de certains, pour ces raisons je suis prête à renoncer à ces visites, car si je n'en savoure pas le moment, à quoi bon après tout...

Et la Cappadoce, c'est pile dans le registre! Lieu emblématique de la Turquie, que ça soit pour ses cheminées de fées, les montgolfières au petit matin, les villages troglodytes etc. Mais nous avons réussi à découvrir tout ça loin de la foule, la saison de l'hiver étant déjà un premier atout pour limiter le monde, et avons pu admirer tout ce qu'il y avait à découvrir ici!


La Cappadoce regroupe pleins de vallées formées par l'érosion de la roche, de couleurs variant du blanc au rouge en passant par le beige, le rosé... Certaines avaient autrefois des fonctions, comme par exemple la vallée des pigeonniers, qui abritait en haut de certaines cheminées de fées des pigeonniers, bien à l'écart des prédateurs. Si l'on s'arrête au parking de départ pour la vallée, qui la surplombe, les bus et voitures se succèdent pour réaliser quelques photos mais en fait quasiment personne ne descend se balader. Alors après quelques minutes de marche, nous voilà seuls au milieu d'un très joli paysage de roches blanches. En poursuivant le chemin sur quelques kilomètres, on débouche même sur une vue sur d'autres vallées! Une jolie récompense.


Autres vallées plus connues encore, la rose et la red valley, dont les couleurs sont réputées superbes. Mais étant les plus connues, donc les plus fréquentées, il y a aussi plus d'installations type cafés à leur départ et ce qui va avec en Turquie, à savoir des chiens errants. Et avec Svalbard on ne peut clairement pas s'y aventurer. Mais finalement cela ne nous a pas desservi, bien au contraire. Après quelques recherches sur les cartes google maps et autres, pour trouver comment admirer ces vallées, nous voilà sur un chemin de randonnée qui surplombe non seulement les deux vallées mais également toute la Cappadoce! Je contemple ces paysages splendides, dans le calme absolu et peut admirer sans réserve ce que la nature est capable de créer au fil des siècles...



Et cerise sur le gâteau, grâce à notre 4x4, nous accédons à une aire de bivouac totalement isolée, me permettant d'observer au lever du soleil le vol des montgolfières si typique de la région. Je ne suis pas sûre que j'aurai apprécier l'instant si nous étions plusieurs véhicules groupés au même endroit, comme on peut le voir en été ou sur certains spots, alors je savoure d'autant plus l'instant, malgré la fraîcheur de l'aube et le sol givré.






Enfin, petit bonus gastronomique, car n'oublions pas que la cuisine est une part importante en voyage, au milieu de tous les restaurants très touristiques des villes de la Cappadoce se niche une petite adresse. Je ne l'aurai jamais vue si je ne l'avais pas lue dans un guide, car c'est une petite porte en haut d'escaliers discrets sur le côté d'une maison. Ce restaurant est tenu par des femmes de la ville, qui préparent tout fait maison, notamment de délicieux mantis (sorte de mini ravioles à la viande) servis sur une sauce au yaourt (et à manger à la cuillère et non la fourchette comme on me l'a signalé!)... Un délice!



Alors même dans les villes les plus touristiques, il est parfois possible de profiter de toutes les richesses à découvrir, sans pour autant en subir les côtés touristiques. Et souvent cela amène à de très jolies découvertes, à garder préservées peut-être...

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page