top of page

Carnet de voyage...

Banière.png
  • Edouard & Claire

Le paradoxe de Deadvlei

Qui dit Namibie dit Sossusvlei et plus particulièrement Deadvlei, lieu emblématique et incontournable du pays. Evidemment c'était à notre programme. pour ma part, j'avais déjà vu de nombreuses photos de ces dunes oranges sur internet et j'étais très impatiente de découvrir ce lieu de mes propres yeux.



Mais en Namibie, il y a une certaine facette du tourisme qui peut parfois être un peu dérangeante et dont on n'entend pas forcément parler. Il y a pas mal de lieux "touristiques" qui sont aménagés un peu à "l'américaine" (c'est la comparaison qui me vient le plus) dans le sens où tout est très encadré, aménagé, pour éviter tout risque des guides imposés pour voir certains endroits etc...

Sossusvlei n'échappe pas à la règle, avec notamment une barrière d'accès pour limiter les horaires de visite du lever au coucher du soleil. Mais les zones les plus éloignées étant à 45 minutes des barrières en voiture, notamment Deadvlei, en réalité on peut profiter de la golden hour dans ces zones mais pas voir le coucher ou lever de soleil à proprement parler. Dans cette étendue de sable, dont l'accès a été aménagé avec une route goudronnée droite (sauf les 4 derniers km), il est difficile de comprendre l'enjeu de ces horaires. Qui plus est, pour pouvoir avoir les horaires les plus étendus, il faut loger au camping à l'intérieur du site et débourser pas moins de 60 euros pour 2 pour un des campsites, qui soyons honnêtes, a été le moins sympa que l'on ai fait en Namibie.


Une fois toutes ces consignes intégrées, pas question de ne pas profiter malgré tout à fond du lieu que j'attendais tant de voir! Alors on a fait jouer la montre et sommes allés à Deadvlei (donc à 45 minutes des barrières) en toute fin d'après-midi pour profiter des lumières du soleil déclinant.

L'occasion d'aider une famille allemande qui s'était enlisée dans les derniers kilomètres en sable et désespéraient de voir Deadvlei à temps. On s'est tous entassés dans notre 4x4 et nous avons filé au parking sans perdre plus de temps!



Avec la luminosité de fin de journée, l'ambiance alentour était assez incroyable... Les dunes avaient chacune une face orangée et une face à l'ombre, créant des ombres et contrastes sublimes. Et cerise sur le gâteau, à cette heure ci nous nous sommes retrouvés seuls avec la petite famille sur le lite de Deadvlei... Un silence de cathédrale enveloppait le lieu, qui a été à la hauteur de mes attentes! Ces couleurs oranges des dunes, blanche du sol asséché et noire des arbres morts, un mélange magnifique dont j'aurai voulu profiter jusqu'à la nuit.

Mais cet instant était chronométré, m'empêchant un peu de m'immerger complètement dans les sensations d'immensité et d'harmonie suscitées par cet endroit...



Mais je reste également un peu sur ma faim quant à l'exploration de la zone de Sossusvlei. Là aussi, l'aménagement ne prévoit que quelques zones en plus de Deadvlei où l'on peut se garer, pour grimper sur les dunes et observer ce désert orange. Impossible de sortir du parcours prévu et de se perdre au sommet de dunes plus éloignées pour profiter pleinement de l'expérience de solitude et d'immensité que peut provoquer une telle étendue de sable.


Alors oui, Sossusvlei est un lieu incontournable de Namibie et la zone de Deadvlei reste magnifique mais je suis repartie de cet endroit avec un sentiment mitigé de l'expérience telle qu'elle est proposée.

Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page