top of page

Carnet de voyage...

Banière.png
  • Edouard & Claire

Un inconnu nous invite sur ses terres

Nous poursuivons notre route depuis Gaziantep en direction du lac de Van, à l'est de la Turquie. En chemin, un grand lac de barrage nous fait de l'oeil pour couper le long trajet. Après quelques kilomètres sur une piste tout à fait carrossable, le haut d'une colline semble tout indiqué pour se poser. Le paysage est très agréable, e,tre les collines verdoyantes, des parcelles recouvertes de sapins, et au milieu ce grand lac de barrage. Qui plus est, la température clémente invite à se prélasser, chose plutôt rare depuis le début de notre itinéraire...



Après une première soirée confortable en ces lieux, l'idée de rester une ou deux nuits supplémentaires fait son chemin. E alors que je m'apprêtais à sortir tout l'attirail pour la douche extérieur, un pick-up avec gyrophare se dirige vers notre campement... Je fais bonne figure face aux trois individus dans la voiture mais suit paniquée intérieurement! Ces garde-forestiers nous informent que nous sommes dans une zone préservée et donc le camping n'est pas autorisé (nous n'avions pas vu de panneau concernant de telles informations). Après de plates excuses, la conversation devient assez étrange car même s'ils nous demandent de partir, ils nous demandent si nous avons passé une nuit agréable, si nous avons aimé le lieu etc. Et surtout ils prennent énormément de photos d'eux à côté de Svalbard, qui heureusement s'est laissé assez bien faire, n'étant pas forcément sollicité de la manière la plus délicate qui soit... Il a eu bien sûr son lot de friandises pour le récompenser!


Même si cet échange s'est bien fini, je suis assez déçue sur le coup car pouvoir se poser quelques jours à cet endroit me tentait vraiment, entre le calme, la température agréable et la possibilité de crapahuter sur les collines... Et puis une autre voiture arrive après le départ des gardes-forestiers. Il s'agit cette fois d'un villageois qui vient s'enquérir de ce qu'il s'est passé. Il nous informe alors que les terres juste à côté sont à lui et au village et que nos pouvons sans problème nous y installer pour plusieurs jours. Proposition gratuite, de la bienveillance et la gentillesse à l'état pur. Alors nous décidons de faire confiance à cet inconnu et nous voilà embarqué dans des plans inattendus, que seuls peut réserver ce genre de voyage...



Pendant trois jours, garés au bord du lac, seuls au monde, nous avons profité de l'atmosphère des lieux mais aussi de la bonté de notre hôte. Entre partage de plats traditionnels qu'il nous a apporté, cuisinés par ses voisins, balade en voiture pour nous faire découvrir sa ville natale, restaurant au bord de la rivière pour goûter à la truite, ces moments d'échange et de partage resteront inoubliables.

Nous avons tenté de partager un peu de notre culture en retour, en lui faisant goûter aux saveurs des montagnes à travers une bouteille de génépi grandement appréciée.

C'est ce que j'apprécie dans ce voyage sans plan pré établi, pouvoir se laisser porter par les évènements, rester ouvert à l'imprévu, ce qui peut alors amener à vivre des expériences simples mais touchantes, inoubliables.


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page